Tour Perret, Amiens, FR
03 22 95 65 86
contact@essexpertise.fr

QUI SOMMES-NOUS?

un acteur de l’Économie Sociale et Solidaire

En dépassant le cadre traditionnel du cabinet d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, ESS Expertise souhaite donner du sens à son action, en devenant une entreprise de l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) inscrite à l’Ordre des Experts-Comptables et à la Compagnie des Commissaires aux Comptes.

Chez ESS Expertise, nous sommes à la fois Expert comptable de l’Économie Sociale et Solidaire et Commissaire aux comptes de l’Économie Sociale et Solidaire : nous considérons qu’allier efficacité économique et utilité sociale est incontournable pour contribuer au changement d’échelle de l’ESS.

Nous avons pour ambition d’accompagner quotidiennement des projets d’intérêt collectif, aux impacts sociaux et environnementaux forts.

Valentin DUTOTE
Expert-comptable – Fondateur d’ESS Expertise

Riche de 10 années d’expérience en cabinet d’audit, d’expertise comptable et en entreprises, Valentin a créé ESS Expertise en mai 2018. En créant ce qu’il appelle une « start-up d’expertise-comptable », Valentin entend réinventer le métier d’expert-comptable. En souhaitant concilier son désir d’entreprendre et sa recherche de sens, c’est naturellement qu’il se tourne vers l’entrepreneuriat social

Franck SZUCSANY
Entrepreneur Associé

Franck, de par son parcours accompli au sein de plusieurs groupes référents dans le monde de l'audit et du conseil, a su développer de nombreuses compétences. Le désir de mettre son professionnalisme au service d’une entreprise qui partage ses valeurs le convainc définitivement de rejoindre et de s'impliquer dans ESS EXPERTISE dès la genèse du projet. Auditeur confirmé, il vient compléter le savoir-faire de notre cabinet en apportant aux clients une palette de services globale et aboutie.

Joël HEUZE
Comptable

Joël HEUZE, a exercé alternativement son métier de collaborateur comptable en entreprise et en cabinet d’expertise comptable. Depuis maintenant une vingtaine d’années, Joël a fait le choix de mettre ses compétences au service exclusivement du secteur associatif Picard. A ce titre, il appuie, accompagne et conseille quotidiennement des associations de la région Hauts-de-France. Plus récemment, Joël a pris la responsabilité de Trésorier de l’association nationale France Lymphome Espoir.  

L'ESS EN QUELQUES MOTS

L’Économie Sociale et Solidaire (ESS), regroupe un ensemble d’acteurs qui cherchent à concilier activité économique et utilité sociale, et à replacer l’humain au cœur de notre économie.

klsjdajsdhaksjdhasj

Les grands principes qui régissent le monde de l’ESS sont :

  • Un projet économique au service de l’intérêt collectif
  • Une gouvernance démocratique
  • Une gestion responsable : échelle de salaires justes, répartition équitable des ressources, etc.
  • Une approche locale, territoriale

Les acteurs de l’ESS sont :

  • Les associations
  • Les fondations
  • Les mutuelles
  • Les coopératives
  • Les sociétés commerciales de l’ESS qui ont le même statut qu’ESS Expertise

Aujourd’hui l’ESS représente :

  • 6% du PIB (selon les estimations)
  • 5 000 créations d’entreprises chaque année
  • 221 137 établissements employeurs
  • 2 372 812 salariés.

Ces entreprises proposent une réponse aux défis sociétaux qui sont les nôtres : environnement, lien social, durabilité, équité, coopération, innovation sociale, etc.

Nos engagements

Chez ESS Expertise, l’Économie Sociale et Solidaire c’est notre identité :

Une forme juridique cohérente avec les valeurs incarnées par l’ESS :

en devenant un acteur de l’ESS à part entière, nous entendons démontrer que les métiers d’expert comptable et de commissaires aux comptes peuvent s’adapter pour être en harmonie avec les valeurs promues par l’Économie Sociale et Solidaire

Une gouvernance démocratique :

société commerciale d’expertise comptable et de commissariat aux compte certes, mais société commerciale de l’Économie Sociale et Solidaire avant tout. ESS Expertise a organisé sa gouvernance pour donner la parole à chacun : associés, salariés, bénéficiaires et toutes les parties prenantes intéressées et motivées par notre projet

Une gestion responsable :

les bénéfices sont majoritairement consacrés au maintien et au développement de l’activité de l’entreprise : c’est inscrit dans  nos statuts

Une juste répartition des richesses :

chez ESS Expertise, les écarts de rémunérations pour l’ensemble des salariés (dirigeants, experts-comptables, collaborateurs) sont encadrés, et là encore, c’est inscrit dans  nos statuts

Un projet d’entreprise sociale qui profite au plus grand nombre :

par la mise en place d’une politique tarifaire juste, ESS Expertise souhaite donner l’opportunité à un grand nombre de structures d’être accompagnées par un professionnel du chiffre sensibilisé à leurs problématiques.

L’engagement de pratiquer notre métier en accord avec nos convictions sociales et environnementales :

  • mode
  • Modes de déplacements doux
  • Objectif « Zéro papier »
  • Recyclage
  • Pratiques RH innovantes et respectueuses : home office, droit à la déconnexion etc.
  • Choix des partenaires conformément à nos ambitions : fournisseurs d’énergie durable, papier recyclé, etc.

ESS Expertise – Le cabinet digitalisé

ESS Expertise vous accompagne au quotidien au moyen d’outils 100% connectés tout en restant au service de l’humain.

Nous mettons à disposition de nos clients une plateforme connectée accessible par un simple accès web.

Une plateforme qui vous simplifie la vie :

  • Des informations sur votre activité disponibles n’importe où, 7j / 7 et 24h / 24 : tableaux de bords, indicateurs clés, etc.
  • Un partage et une mise à disposition de l’ensemble des documents au moyen d’une GED (gestion électronique de documents) : documents comptables, juridiques, fiscaux, etc.
  • Un espace de collaboration personnalisé avec mon e-expert-comptable
  • Un écosystème connecté pour répondre à vos besoins
klsjdajsdhaksjdhasj

Nos partenaires

Dédiée à l’économie sociale et solidaire (ESS) et aux Communs, FINACOOP est devenue en 2016 la première et unique SCIC d’expertise comptable, juridique et financière.

ESS Expertise, cabinet d’Expertise-Comptable “certifié QuickBooks” 
Grâce à la solution QuickBooks, nous développons avec nos clients une relation toujours plus collaborative.
La vie du chef d’entreprise est facilitée : devis, facturations, connexion bancaire, etc.
Des informations disponibles sur vos affaires 7j/7 et 24h/24.

klsjdajsdhaksjdhasj

INTEGRE accompagne les porteurs de projets de la formation à l’emploi !

Depuis leur déploiement partout sur le territoire français, les Coopératives d’Activités et d’Emploi du réseau INTEGRE font confiance à ESS Expertise pour les accompagner.

Le Mouves est le premier mouvement des entrepreneurs sociaux en France, ayant aussi l’ambition de devenir un grand mouvement citoyen pour l’entrepreneuriat social.

ESS Expertise est membre du Club  développement durable du Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables (CSOEC).

Par un partage des compétences et des expériences, le club travaille sur l’ensemble des questions relatives au développement durable et à la responsabilité sociétale.

ARTICLE 28 – AFFECTATION DES RESULTATS ET REPARTITION DES BENEFICES

 

La différence entre les produits et les charges de l’exercice, après déduction des amortissements et des provisions, constitue le bénéfice ou la perte de l’exercice.

Les bénéfices sont affectés majoritairement à l’objectif de maintien ou de développement de l’activité de la société.

Sur les bénéfices de l'exercice diminués, le cas échéant, des pertes antérieures, il est d’abord prélevé :

-une fraction au moins égale à 5 % affectée à la réserve légale. Ce prélèvement cesse d’être obligatoire lorsque la réserve légale a atteint une somme égale à 10 % du capital social ;

-une fraction au moins égale à 20 %, définie par arrêté du ministre chargé de l'économie sociale et solidaire, affectée à la constitution d'une réserve statutaire obligatoire, dite « fonds de développement ». Ce prélèvement cesse d’être obligatoire lorsque le montant total des réserves atteint une fraction de 20 % du capital social, définie par arrêté du ministre chargé de l'économie sociale et solidaire, et qui ne peut excéder le montant du capital social ;

-une fraction au moins égale à 50 %, définie par arrêté du ministre chargé de l'économie sociale et solidaire et des bénéfices de l'exercice, affectée aux réserves obligatoires, légales et statutaires, ou au report bénéficiaire. Le prélèvement pour la constitution du « fonds de développement » énoncé au point précédent est inclu dans la fraction ici mentionnée.

Les réserves obligatoires constituées sont impartageables et ne peuvent pas être distribuées.

S’il résulte des comptes de l’exercice, tels qu’ils sont approuvés, l’existence d’un bénéfice distribuable suffisant, l’associé unique ou les associés décident de l’inscrire à un ou plusieurs postes de réserves obligatoires ou libres, de le reporter à nouveau ou de le distribuer.

Les pertes, s’il en existe, sont portées au compte « report à nouveau » ou compensées avec les réserves existantes.

La décision collective des associés, ou à défaut, le Président, fixe les modalités de paiement des dividendes.

Aucune distribution ne peut être faite lorsque les capitaux propres sont ou deviendraient à la suite de celle-ci inférieurs au montant de capital augmenté des réserves que la loi ne permet pas de distribuer.

ARTICLE 18 - LIMITATION DES REMUNERATIONS DES SALARIES ET DIRIGEANTS LES MIEUX REMUNERES

 

La Société s'engage à mener une politique de rémunération des salariés et dirigeants qui satisfait aux deux conditions suivantes, contenues dans l'article L. 3332-17-1 du Code du travail :

-la moyenne des sommes versées, y compris les primes, aux cinq salariés ou dirigeants les mieux rémunérés ne doit pas excéder, au titre de l’année pour un emploi à temps complet, un plafond fixé à trois fois la rémunération annuelle perçue par un salarié à temps complet sur la base de la durée légale du travail et du salaire minimum de croissance, ou du salaire minimum de branche si ce dernier est supérieur.

-les sommes versées, y compris les primes, au salarié ou dirigeant le mieux rémunéré ne doivent pas excéder, au titre de l’année pour un emploi à temps complet, un plafond fixé à dix fois la rémunération annuelle citée ci-dessus.